Ikaarvik : des obstacles aux solutions

Année :
2013
Région :
Nunavut
Type:
Laureate
Thème :
Éducation et apprentissage, Enfants et jeunesse, Environnement, Science
Catégorie :
PIA

Il existe bien souvent un fossé entre les recherches scientifiques menées dans le Nord et la réalité des communautés dans lesquelles ces recherches s’effectuent. L’équipe d’Ikaarvik: From Barriers to Bridges a reçu une somme de 325 000 $ pour instaurer des relations durables entre cinq communautés du Nunavut (Cambridge Bay, Pond Inlet, Kugluktuk, Pangnirtung et Gjoa Haven) et cinq des plus grands zoos et aquariums du sud du Canada (le Zoo du parc Assiniboine, l’Aquarium du Québec, l’Ecomuseum Zoo, l’Aquarium de Vancouver et le Zoo de Toronto). Le projet permet au public de mieux comprendre les peuples de l’Arctique canadien et leurs réalités et propose la tenue de discussions sur les enjeux nordiques entre les communautés et les organismes gouvernementaux. Les initiatives mises sur pied par l’équipe d’Ikaarvik ont pour but d’aider les scientifiques de l’Arctique à mener leurs recherches de manière plus locale et de faire le pont entre savoir inuit et science occidentale.

Présentée par : David J. Scott
Directeur général, Commission canadienne des affaires polaires
Équipe :
Eric Solomon (responsable), Shelly Elverum, Vincent L’Hérault, Bill Williams, hameau de Gjoa Haven, hameau de Kugluktuk, hameau de Pangnirtung, hameau de Pond Inlet, municipalité de Cambridge Bay, Zoo du parc Assiniboine, Aquarium du Québec, Ecomuseum Zoo, Aquarium de Vancouver et Zoo de Toronto