Peaufiner les techniques traditionnelles pour dynamiser les artisans autochtones du Nord

traditional belts

Au-delà de son paysage escarpé et de ses hivers longs et baignés de noirceur, le Nord du Canada offre des aurores boréales à couper le souffle, un soleil d’été qui brille sans répit et une faune sauvage d’une extrême beauté. De ces richesses sont nés des artisans autochtones aux multiples talents.

Malheureusement, bon nombre de ces artisans vendent le fruit de leur travail sur le marché clandestin, ce qui contribue à la relation malsaine qu’ils peuvent avoir avec l’argent et compromet leur succès et leur rentabilité. Cette situation mine également notre perception de la qualité des œuvres.

Sue McNeil a constaté les défis auxquels faisaient face les artistes et artisans des régions désignées des Inuvialuit et des Gwich’in. Elle voulait changer la donne en leur permettant de connaître un meilleur succès et d’accroître leur confiance en soi. Elle voulait aussi trouver des moyens pour accroître leur esprit de collaboration. Sa solution : créer une association professionnelle d’artistes et d’artisans qui gère de manière autonome la qualité, les produits, les prix et les marchés et qui privilégie les modes de vie durables et culturellement pertinents.

Sue a réuni un comité afin de jeter les bases de cette association professionnelle. Sa mission : gérer la vente d’œuvres d’art par le biais d’entreprises viables, renforcer la capacité, l’autodétermination et les compétences des artistes et artisans locaux, encourager la confection de produits authentiques de grande qualité et stimuler la confiance en soi des propriétaires d’entreprise.

Dans le but de lever les obstacles et de bâtir la confiance, les membres du comité ont recueilli les commentaires des artistes et artisans pour mieux cerner leurs besoins. Ils ont découvert que ces derniers ont non seulement une volonté de mettre l’accent sur l’art traditionnel, mais aussi de créer des œuvres non traditionnelles.

L’association professionnelle a par la suite axé ses efforts sur la création d’un endroit où les artistes et artisans pourraient se rassembler. Partenaire de premier plan, The Makerspace a mis un endroit à leur disposition, et en dix semaines seulement, un espace pouvant accueillir jusqu’à 30 artistes et artisans traditionnels avait vu le jour. Au menu : ateliers, formations, collaboration et partage d’outils, de ressources et de connaissances.

La façon dont les membres du comité ont écouté les artistes et artisans et uni leurs forces pour concrétiser leur vision a grandement contribué au succès du projet. Ensemble, ils ont créé une association professionnelle qui appuie les activités commerciales durables, renforce les compétences des artistes et artisans locaux, encourage la confection de produits authentiques de grande qualité et stimule la confiance en soi des propriétaires d’entreprise.